< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

responsable qualité en agroalimentaire

Personnage-clé de l'industrie agroalimentaire, le responsable qualité en agroalimentaire est chargé de contrôler toute la chaîne de fabrication d'un produit et de garantir la sécurité des aliments qui sortent de l'usine.

  • Responsable production en agroalimentaire
  • Responsable de production
  • Niveau minimum d'accès : Bac + 2
  • Salaire débutant : 2333 €
  • Statut(s) : Statut salarié
  • Synonymes : Ingénieur/e qualité,
    Responsable hygiène, qualité, sécurité, environnement en agroalimentaire (HQSE),
    Responsable qualité sécurité environnement en agroalimentaire
  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Industrie alimentaire

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'aime organiser, gérer,
    Je suis branché high tech

Le métier

Nature du travail

Une démarche globale

Le responsable qualité met en place et suit les procédures qualité de son usine. Il sensibilise le personnel aux bonnes pratiques en matière de qualité, d'hygiène et de sécurité en organisant des formations. Il rédige les procédures à respecter par tous les acteurs concernés (services internes, fournisseurs et sous-traitants). Ses recommandations peuvent modifier l'organisation de la chaîne de travail puisqu'il peut proposer de modifier les process pour améliorer la qualité.

Des contrôles sur toute la chaîne

Le responsable qualité organise des tests ou des audits internes pour être en accord avec le cahier des charges des clients et les normes réglementaires. Il contrôle les matières premières qui arrivent tout comme les produits finis qui quittent l'entreprise. Il veille à la traçabilité, l'hygiène, le respect des recettes et de la chaîne du froid par exemple, contrôle l'étiquetage, etc. afin de garantir au consommateur des aliments sains.

Une amélioration continue

Il effectue une veille pour appliquer les nouvelles règlementations dans son domaine. il surveille les indicateurs de qualité et les fait corriger sur le cahier des charges ou le process le cas échéant. Il rédige des rapports hebdomadaires.

Compétences requises

Un généraliste expérimenté

Le responsable qualité en agroalimentaire occupant un poste transversal, ses compétences et ses connaissances doivent être larges. Il doit, par exemple, maîtriser les rouages de la fabrication, des matières premières aux produits finis. De même, il doit être à l'aise avec l'informatique, l'anglais et les normes et obligations légales de son domaine. Dans les PME (petites et moyennes entreprises), une première expérience significative dans la production alimentaire est un atout.

À l'aise avec ses interlocuteurs

Ce professionnel est capable de s'adapter à des interlocuteurs très différents : opérateurs, clients, direction de l'entreprise... Il doit être à l'aise avec l'animation de réunions et parfois même de formation. Aisance relationnelle, sens de l'écoute et de la diplomatie sont des aptitudes indispensables pour sensibiliser chacun aux exigences de la sécurité alimentaire et parfois gérer des situations tendues lorsqu'il s'agit de faire évoluer les façons de faire.

Des qualités humaines importantes

Le responsable qualité en agroalimentaire doit être force de proposition pour augmenter la qualité au sein de l'entreprise. Pour cela, il doit faire preuve d'écoute, et de rigueur mais aussi d'un bon esprit de synthèse. Habile négociateur, il sait être diplomate et convaincant.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Différentes casquettes

Dans une PME (petite et moyenne entreprise), le responsable qualité pourra cumuler la fonction qualité avec un poste en production (directeur technique ou responsable de production, par exemple) ou en recherche et développement notamment. Il travaille alors seul et effectue lui-même les contrôles. Il sera beaucoup sur le terrain. Dans un grand groupe au contraire, il se concentre davantage sur les aspects stratégiques de la fonction et participe activement à l'amélioration des process.

Au carrefour des services

Rattaché à la direction des opérations ou à la direction générale de l'entreprise ou de l'usine, ce professionnel travaille en étroite collaboration avec tous les services. Dans une structure importante, il peut superviser le travail d'une équipe de techniciens qualité et de biologistes. Il représente également son entreprise auprès des services vétérinaires, des organismes de contrôle, des clients et des fournisseurs.

Des missions élargies

Il est souvent en réunion et parfois en déplacement s'il doit intervenir sur différents sites ou filiales de l'entreprise. Selon l'activité de l'entreprise, il peut intervenir dès la culture de la matière première et jusqu'au conditionnement.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

De 2333 à 2500 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Des postes limités

Le responsable qualité est surtout recherché dans les grandes entreprises de l'agroalimentaire, sachant que celles-ci ne représentent qu'un petit pourcentage des 17 647 entreprises du secteur. Ceci étant dit, la qualité est désormais incontournable dans le secteur. Dans les PME (petites et moyennes entreprises), la polyvalence est recherchée et le responsable qualité exerce souvent un poste en production en plus de son activité qualité. Ce professionnel est garant de la traçabilité des produits de son usine.

Un métier en évolution constante

Le rôle du responsable qualité continue d'évoluer et de s'élargir au-delà du contrôle de procédures. Le professionnel peut intervenir depuis la conception des produits jusqu'au suivi des ventes et être donc en contact avec les fournisseurs et les clients. Il suit l'évolution de la réglementation. Son travail peut permettre à l'entreprise d'obtenir ou de maintenir une certification ou un label, qui boostera les ventes.

Devenir manager ou expert

Une solide expérience dans la qualité offre un bon tremplin pour progresser. Un responsable qualité peut ainsi évoluer vers des fonctions de management, jusqu'à la direction générale d'un site. Il peut également devenir expert, auditeur interne dans une grande entreprise ou encore inspecteur en bureau de contrôle.

Accès au métier

Accès au métier

Les grands groupes recherchent surtout des ingénieurs en agriculture ou en agroalimentaire, avec, éventuellement, une spécialisation en qualité. Dans les PME (petites et moyennes entreprises), ce sont les techniciens supérieurs formés en biologie ou en agroalimentaire qui auront la préférence.

Niveau bac + 2

  • BTS bioanalyses et contrôles ; biotechnologies ; bioqualité
  • BTS agricole analyses agricoles biologiques et biotechnologiques ; sciences et technologies des aliments

Niveau bac + 3

  • BUT génie biologique parcours sciences de l'aliment et biotechnologie
  • Licence professionnelle du domaine des industries agroalimentaires, de l'alimentation spécialisées en management de la qualité, de la sécurité, de l'environnement, en risques industriels...

Niveau bac + 5

  • Master du domaine agroalimentaire spécialisés en gestion de la qualité, en hygiène-sécurité-environnement, en procédés industriels...
  • Diplôme d'ingénieur spécialisé en industries alimentaires, génie biologique et microbiologie appliquée...

Exemples de formations

Après BAC

bac + 2

bac + 3

bac + 5

En savoir plus

Ressources utiles

http://www.jobagroalimentaire.com

Offres d'emploi de l'APECITA

http://www.alimetiers.com

Site d'information grand public, créé par les professionnels, sur les métiers et le secteur de l'agroalimentaire

http://www.ania.net

Site de l'Association nationale des industries alimentaires

http://www.apecita.com

Association pour l'emploi des cadres, ingénieurs et techniciens de l'agriculture et de l'agroalimentaire