Les prépas scientifiques

La prépa MP2I : mathématiques, physique, ingénierie et informatique

Publication : 27 octobre 2020

Mise en place à la rentrée 2021, la nouvelle prépa MP2I (mathématiques, physique, ingénierie et informatique) met les sciences informatiques à l’honneur. Pour des élèves ayant déjà suivi ou non un enseignement en numérique. Elle donne accès aux prépas MPI, MP ou PSI en 2e année.

Quels bacheliers en prépa MP2I ?

La prépa MP2I est destinée aux bacheliers généraux. Elle s’adresse à des élèves attirés par l’informatique, qui aiment aussi les mathématiques et la physique.

Pour réussir pleinement dans la formation, il est conseillé aux lycéens de suivre au moins l'un des enseignements de spécialité suivants en terminale : numérique et sciences informatiques, physique-chimie ou sciences de l’ingénieur, complété de l’enseignement de spécialité mathématiques ou, éventuellement, de l’option mathématiques complémentaires.

À noter : les lycéens faisant d’autres choix de parcours peuvent également réussir dans la formation, s’ils ont la motivation et le niveau nécessaires, au regard des attendus de la formation mentionnés sur Parcoursup.

Organisation des études

Pour la 1re année, la prépa MP2I devrait être proposée dans une vingtaine de lycées.

Elle donne accès, en 2e année, aux prépas MPI/MPI* (mathématiques, physique et informatique), MP/MP* (mathématiques et physique) ou PSI/PSI* (physique et sciences de l'ingénieur) selon l'option choisie à l'issue du 1er semestre commun.

  • L’option sciences informatiques mène obligatoirement à la prépa MPI, qui sera mise en place à la rentrée 2022.
  • L’option sciences industrielles de l’ingénieur donne accès aux prépas MP/MP* ou PSI/PSI*.

À noter : les prépas étoilées (*) dispensent une préparation plus intense visant plus spécifiquement les écoles les plus prestigieuses.

Au programme de la prépa MP2I

Avec 18 heures par semaine, les mathématiques et la physique sont les deux disciplines principales de la prépa MP2I. Elles sont suivies de près par les sciences informatiques.

En mathématiques, l'objectif est d'acquérir la démarche scientifique et des outils utiles aux autres disciplines. Au programme : raisonnement et techniques de calcul, algèbre linéaire, analyse, arithmétique, polynômes, dénombrement et probabilités finies.

En physique-chimie, le programme est accessible à ceux qui n'ont pas suivi cette spécialité en terminale. Il traite, entre autres, d’optique géométrique et interférentielle, des ondes, d’électricité, de mécanique, de thermodynamique, des phénomènes d’induction et de physique quantique. La chimie aborde les relations entre la structure des entités chimiques et les propriétés physiques macroscopiques, et les transformations de la matière.

En informatique, les élèves utilisent deux langages de programmation en parallèle, C et OCaml et l'enseignement aborde de nombreux champs de la discipline : récursivité, structures de données, algorithmique, programmation dynamique, gestion de la mémoire et des fichiers, bases de données.

En sciences industrielles de l'ingénieur, les élèves étudient des systèmes pluritechnologiques dont ils cherchent à améliorer les performances.

TIPE (travaux d'initiative personnelle encadrés), français-philosophie, langue(s) vivante(s) et EPS complètent le programme.

Voir les horaires hebdomadaires

Cliquez sur le tableau pour zoomer

Quels concours après MPI ?

Plusieurs écoles ont annoncé qu’elles recruteraient des étudiants issus de la prépa MPI ou MPI* via les concours communs ou banques d’épreuves, qui regroupent au total une centaine d’écoles :

  • Centrale-Supélec
  • CCINP
  • Mines-Ponts
  • Mines-Télécom
  • banque Polytechnique - ENS

À noter : si les écoles proposant des spécialisations en informatique ouvriront largement leurs portes aux élèves de MPI, ces derniers auront accès à un ensemble plus vaste d’écoles, notamment des écoles généralistes.